Printed From:

Pourquoi surveiller son alimentation ?

 

 

Alimentation: attention générale - Liste des points d'attention

Divers éléments difficiles à éliminer du sang ou impactant le fonctionnement rénal sont à surveiller dans les apports alimentaires. Il faut en effet surveiller le sel, les protéines, le phosphore et le potassium présents dans l’alimentation. Les restrictions alimentaires dépendent du stade de la maladie et du mode de suppléance. Dans tous les cas, le sel accentue l’hypertension artérielle responsable de complications cardiovasculaires :

  • Attention à limiter la consommation de viandes et poissons fumés, aliments et plats industriels, fromages, charcuteries, mollusques et crustacés.

Avant le stade de la dialyse, l’élimination des protéines fatigue les reins, il convient donc de les limiter pour préserver la fonction rénale.

  • Attention à limiter la consommation de viandes, charcuteries, poissons, œufs et laitage.

Dans le cadre d’une dialyse conventionnelle de 4h trois fois par semaine Phosphore et potassium sont difficiles à éliminer, ils sont à éviter absolument.

  • Pour le phosphore : attention à limiter la consommation de fruits à coques, légumes secs, viandes, œufs, poissons.
  • Pour le potassium : attention la consommation de fruits secs, aux oléagineux (arachides, noix, amandes…) légumes secs, soja, frites.

L’absorption du calcium et vitamine D est perturbée par l’insuffisance rénale, alors qu’ils sont indispensables à la qualité du tissus osseux et au fonctionnement musculaire. Il faut veiller à en consommer suffisamment.

  • Veiller à consommer suffisamment de calcium : produits laitiers (avec modération), choux (tous types).
La dialyse quotidienne et la greffe permettent une alimentation normale.

Les bonnes pratiques

Maîtriser l’apport en eau : boire au moins 1.5L d’eau par jour (sauf pour les patients dialysés, se référer à l’avis de votre médecin).

Maîtriser le contenu de votre assiette en cuisinant vos repas à base d’aliments frais.

Ne pas ajouter de sel à la cuisson ou dans l’assiette mais préférer épices et herbes fraiches ou déshydratées.